141 – Pas si « bête… »

De : Denis

 

Depuis deux ou trois ans j’ai renoué avec une vieille amie : une promenade de quatre ou cinq kilomètres qui me conduit vers le Tranchet, Montillon, le Trésor, le chemin de la Macière et retour à travers les bois d’Herbault.

Et puis un jour l’idée m’est venue de garder une trace de ces chemins déjà parcourus il y a longtemps et des paysages qui ont bien changé. Il faut dire que je les ai délaissés depuis plus d’un quart de siècle sinon un demi. Que le temps passe vite !
(…) Me dirigeant vers la passerelle, je longe le pré ou le « Père Ribrioux  » mettait ses vaches en pâture, ce pré que Aimé (Mémé pour nous) Lumier  traversait pour prendre « le gué » évitant ainsi à son cheval « Loulou » quatre bons kilomètres pour gagner ses terres du « Montillon », comme il disait.

« Loulou » brave et gentil cheval pour nous les gosses qui étions admiratifs de cette grosse bête et surtout surpris par son comportement lorsqu’il passait devant
l’abattoir. Systématiquement, il prenait le côté opposé de la route et inutile pour son maître de vouloir l’en empêcher . Loulou était à cet endroit là impératif : pas question de longer l’abattoir.