006 – Vagabondage sur les bords de la Houzée entre Coulommiers la Tour et Périgny, à la rencontre de « l’escargot de Béton »

De : EBCP

J’avais une dizaine d’années quand j’ai entendu un vieux monsieur facétieux raconter une histoire d’énormes escargots qui « habitaient » à Béton. Je n’ai jamais su si c’était une histoire vraie ou une légende.

Bien des années plus tard, le circuit d’une randonnée pédestre dominicale organisée à Périgny nous conduisait sur les bords de la Houzée, en longeant de nombreux moulins dont ceux d’Hoton et de Bezard pour rejoindre plus loin la demeure de Béton, à l’origine aussi d’un moulin.
Que vois-je traverser sur le petit chemin pierré, à « vive allure » un escargot vêtu d’une belle coquille beige, plus impressionnant qu’un beau Bourgogne.

Expatrié par mes soins en pays amandisnois, nous nous sommes rencontrés pendant trois ans lors des travaux de jardinage, notamment au printemps jusqu’à ce qu’un jour, mon papa, en nettoyant un petit bosquet retrouva la coquille vide.
Photographié à son arrivée, tractant un morceau de sucre, j’avais la certitude que c’était bien le gastéropode de Béton, sans doute victime d’une mauvaise rencontre avec un hérisson ou de son grand âge.

Le paysage bucolique appelait à la médiation et au silence. Je n’y suis jamais retournée voulant conserver dans ma mémoire la sérénité du lieu, sans aucun doute propice à l’inspiration des poètes.
J’ai raconté cette rencontre improbable à une amie qui a découvert avec moi les alentours proches : Véteuil, Vaupereuse, Esnault… et apprécié le charme authentique de ce petit coin selommois.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *