191 – La fontaine des boudeurs

De Silvine

Elle était toujours là, dans le champ. Elle avait moins belle allure maintenant. Comme pour moi les ravages du temps avaient fait leurs effets, et elle me semblait plutôt échevelée avec ses herbes folles qui l’avaient envahie. Trois vaches y paissaient tranquillement. Cet endroit j’y ai passé de longs moments, enfant. Ma mère savait que c’était la seule solution. Au début cela me mettait dans des rages folles, mais une rage intérieure. A l’époque la taloche tombait vite, alors il fallait mieux se taire. Donc j’ai passé du temps dans ce champ, à cet endroit, à …. . Et un jour, vaincue sans doute, mais plus encore découragée par tout ce temps perdu j’ai abdiqué. J’ai cessé ce comportement inutile qui agaçait tant ma mère. J’ai arrêté de bouder ! A jamais. Ma mère fut toujours persuadée que cette fontaine des boudeurs avait des vertus magiques.
Par contre elle était aussi très utile contre les ronchons. Il faudrait peut-être que j’y retourne… avec l’âge mon caractère ne s’arrange pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *