182 – La liberté du 14 juillet !

De Maud

14 juillet: ça pète, c’est chouette!!! chaque année…sa musique…son défilé…ses pétards…sa soirée…
A des 14 (13) juillet, j’ai participé…en vacances à la mer, dans des villes alentours ou à Savigny sur Braye…
J’en ai vu, entendu des 14 juillet….
Petite, en tant que spectatrice envoûtée…Sur les épaules d’un parents, allongé dans l’herbe, main dans la main d’un plus grand…peu importe avec qui nous étions, peu importe notre « position »,….si gamine que j’étais, par cette magie pyrotechnique j’étais fascinée…
Tous les enfants se précipitaient pour avoir son lampion à porter… un lampion multicolore qui allait illuminaient tout le défilé…car on ne peu que constater, que chaque enfant reste ébahi par ce spectacle de lumières à ciel ouvert…ces pépites colorées, ces bruits stridents ou de bombardements, ces fusées artificielles, ces lumières éphémères.
J’aime cette soirée de mi-juillet où tout le village se retrouve…ou chacun s’émerveille devant une nuit pailletée; sans se soucier, avec au fond d’eux un simple sentiment de gaieté, de LIBERTÉ…
Je ne crois pas en avoir beaucoup manqué…des 14juillet!
Après n’avoir fait que « profiter » durant mes plus jeunes années; j’y ai en grandissant contribué.Musicienne j’étais, pendant le défilé je jouais….éclairée par les torches en feu des pompiers.
Sur la place de la mairie, un concert, en lancement des festivités, était donné; puis les gros camions rouges faisaient leur entrée et l’harmonie « La Marseillaise »entonnait…En avant du cortège, les instruments s’affolaient, les notes sous les doigts glissaient sur des samba ou le colonel Bogey..Une espérance d’enfant que d’être devant; que d’être acteur(trice) de cette fête nationale de ce jour de LIBERTÉ
Plus tard, mes sœurs aussi s’illustraient…. les couleurs des pompiers elles portaient…Une fierté pour elles comme pour nous..voilà des moments que nous immortalisions;  de crainte que Demain emporte tout…
Après avoir dans les rues déambulé, au moment où les notes devenaient, par l’obscurité, difficiles à déchiffrer; où les torches des pompiers se consumaient; où la bougie des lampions s’épuisait; à l’instant même du crépuscule; nous étions tous réunis au parc de Savigny pour assister à cette pluie de lucioles….
Musiques douces ou plus rythmées accompagnaient des lumières temporaires.Pendant que les pétards résonnaient, les amoureux s’enlaçaient..savourant ces minutes qui pétillent…les bombes célestes s’élèvent de plus en plus; nous sommes emportés par cette galaxie artificielle qui au dessus de nos tête nous rend la nuit plus belle…on rêve , on oublie tout, la LIBERTÉ s’offre à nous….
Dans la nuit profonde, la prise de la Bastille scintille…nos yeux rivés vers le haut brillent…
Encore quelques fusées sifflantes, encore quelques étoiles filantes..encore un peu de magie , de LIBERTÉ aussi!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *