140 – Du fil et des aiguilles

De : Anne

Dimanche matin… La grasse matinée commence.
Mais pas pour Mme X. Madame X fait rarement la grasse matinée. Ce n’est pas dans sa nature…
Elle a pour habitude de se lever avant les autres et elle apprécie ce temps hors… Tranquille, sans mots, sauf ceux qu’elle écrit, ou qu’elle lit. Tranquille sans son, sauf ceux qu’elle s’offre, musique…
Bref, Madame X s’est levée et elle s’est préparée rapidement pour un dimanche.
Elle a un rendez vous important. Pas forcement aussi chouette que quand elle a rendez vous pour un concert, ou une expo, une promenade, un repas, un festival… Mais…
Madame X n’oublie pas son kit de survie contre l’ennui. Le même qu’elle utilise dans les salles d’attentes, médecins, hôpitaux…
Un bon bouquin, qu’elle sait avoir du mal à lire, ce ne sera pas le lieu… Mais, bon, en cas de grand blanc… Un bon bouquin, donc et un projet à tricoter. Ils sont habitués, ils se sont habitués, la dernière fois elle avait tricoté un châle à trou trou pour une amie alitée. Là le projet est léger…
Pas comme l’ambiance.
Ils se retrouvent. Se saluent, s’évaluent du regard. D’habitude ils se croisent rarement et les rumeurs de la commune racontent tant d’âneries, de bêtises… On croit savoir et puis en fait… On ne sait pas à qui on a à faire. Non, bizarre, vous avez dit bizarre? L’autre est différent. Étrange… Étranger?
Mais Madame X est souriante, et bien avenante.
Elle s’installe, elle ne semble pas juger qui que se soit. Chacun prend sa place et ses fonctions. L’air est moins pesant dans le rayon de soleil qui traverse la salle. Madame X plaisante, le bureau de vote aurait été mieux installé dehors, au soleil. Indulgents, les « officiels » sourient en guettant l’horloge. Il ne manquerait plus que de manquer le top départ!
Tout est prêt… Les piles sont nettes, le rideau coulisse correctement. 7h56, 7h57, 7h… Une première voiture se gare sur le parking! On a tous nos petites victoires. Pour celui là c’est de voter le premier. 7h59, 8h!
Les deux centaines d’habitants qui sont inscrits sur les listes peuvent commencer à défiler…
A faire leur choix, discrètement ou en le claironnant, honteusement ou avec fierté. Le plus souvent avec résignation…
Madame X monte 20 mailles et ses aiguilles cliquettent.
Et la matinée s’étire.
Le vainqueur de la course à l’isoloir à été suivi par quelques hommes en route pour la boulangerie. Une femme en collant de cycliste qui a fait sonner les cales de ses chaussures sur le carrelage. Il y en a un qui a eu du mal a refermer la bouche qui béait pour dire « A voté! »
22 rangs, il faut faire les augmentations, 40 de chaque coté.
Zut, le compte a été interrompu par un petit troupeau, de cinq marcheurs encombrés de leurs bâtons de marche.
Les yeux ronds cette fois (heu…, sortir un peu, ne serait-il pas envisageable? Ouvrir les yeux sur le monde?)…
« A voté ».
Ok… 26, 27, 28, 29…
Grand remue ménage sur le parking! Au moins trois voitures d’un coup! C’est bientôt l’heure de l’apéro. Arrivent ceux qui vont aller manger dans la famille, chez des amis, hors du périmètre du bureau de vote. Ça bouchonne! Il y a même la queue devant l’isoloir…
Il y a là quelques anciens bien mis. La belle casquette et la mise en plis nette, chaussures du dimanche.
Mêlés au « parisien » (habitant le bourg depuis 16 ans) le bas de pantalon et les crocs couverts de pelouse fraîchement tondue, à « l’artiste » qui, parait-il, gagne sa vie en chantant. En chantant!! Et les étrangers arrivent. Les « vrais », les émigrés, qui ont des noms pas du coin, pas de la France et la peau pas… Trop… Mais ils sont sur les listes… « Le monde va…  »
Le regard attentif et sérieux d’un seul coup de Madame coupe l’élan du…
Reprendre le compte… 30, 31, 32…
Quelques jeunes parents avec leurs petits qui tirent le rideau, « Pourquoi tu te caches? », mettent le bulletin dans l’enveloppe, l’enveloppe dans l’urne avec maman…
40 d’un coté, 40 de l’autre et c’est parti pour 5 rangs avant de commencer les diminutions.
C’est l’heure du repas, la famille de Madame X arrive, souriants… Ils mettent en boite leur mère et… Elle rit! M’enfin? Y’a plus de respect ma… « Ils sont chouettes mes gosses ». Elle en est fière!!!
Madame X embrasse ses enfants, son mari qui lui a apporté un sandwich (il lui demande si ça lui convient!?) et elle raconte leur travail, leurs études…
Ah?
Les citoyens sont à table… Le bureau de vote s’endort un peu. Les aiguilles cliquettent. Un élu essaye d’alimenter la conversation. C’est pas facile… Il faut éviter les sujets qui fâchent. Difficile de ne pas évoquer ce qui a occupé les médias ces derniers mois…
Arrivent bras dessus dessous les qui se sont mariés il y a quelques mois… Deux femmes… Elles viennent voter aussi. Aussi. Celui qui a fait du porte à porte dans le village contre le mariage pour tous essaye de faire bonne figure.
Suivent quelques jeunes qui se sont levés tard, qui repartiront en fin d’après midi, en covoiturage (il n’y a pas de cars en ces régions reculées) dans les villes où ils étudient, où ils travaillent…
Puis faute de participant la partie est suspendue, les aiguilles cliquettent.
L’assesseur en profite pour faire le point sur les procurations. Il est content de voir que sa voisine hospitalisée en ville a pu voter quand même. Même s’il n’est pas sur qu’elle vote comme lui a voté. Elle a confié sa procuration à quelqu’un d’autre…
Le soleil est maintenant dans l’autre fenêtre, il a fait le tour…
Les murs se colorent de rose. On discute jardin. Du gel qui a grillé les figuiers, les vignes encore.
Madame X a troqué ses aiguilles à tricoter contre un passe laine et elle monte son ouvrage.
Les inscrits ne sont pas tous venus.
Une dernière vague d’électeurs arrivera dans la dernière ligne droite. Pour pouvoir enchaîner avec le dépouillement.
Madame X range son kit anti ennui dans on sac, fait quelques pas pour se dégourdir les jambes.
Elle tremble un peu…
Appréhende le résultat.
Quel avenir pour ses enfants? Quel monde pour ce bébé, tout juste né pour lequel elle a tricoté un doudou?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *