072 – Sam’dit bien d’écrire

De Anne

Pour l’atelier d’écriture de la médiathèque Agora Braye de Savigny sur Braye.
Une question de point de vue: Un conte traditionnel raconté par l’un des personnages (ex: le petit chaperon rouge par le loup) ou par un objet (ex: Blanche neige par le miroir magique).

« Allons ma cocotte » qu’elle a dit!!!
« Tu peux bien faire ça pour ta grand mère! Une petite visite de temps en temps n’a jamais tué personne! »
Mouais…
Ma cocotte!
J’avais bien d’autres choses à faire, tu penses bien!!! Mais j’ai fini par céder… Maman sait si bien me faire culpabiliser: « Ta grand mère est bien seule, elle n’a que toi, et gnagnagna…. »
Bref! Me voilà en route quand j’ai croisé ce gars. Poilu, et puant aussi, un peu, mais sympa. Il s’est intéressé à moi, m’a écouté. Nous avons papoté cinq minutes. Il a trouvé que j’étais bien dévouée de donner mon temps précieux à aller voir ma grand mère au lieu de profiter de mon aprem à trainer avec mes copines, à faire des selfies dans les boutiques ou à nous extasier devant des vidéos de chatons trop mignons.
Cool, le gars. Oui. Avec de beaux yeux… Plein de… De… Je ne sais pas.

« Bon, mon gars, il faut faut te bouger » j’me suis dit ce matin. »
« Le casse dalle ne vas te tomber tout cuit dans la gueule! Il faut le gagner. D’une manière ou d’une autre! »
Et il semblerait qu’aujourd’hui je sois verni… Je n’avais pas fait trois pas dans le bois que j’ai croisé cette jolie mignonne. Un peu frêle, un peu légère, pas grand chose à se mettre sous la dent, mais bien appétissante quand même. Et si naïve… Quelques belles paroles et voilà qu’elle déballe sa vie, celle de sa mère, de sa grand mère. Elle me donne tout, sous la foi de mes beaux yeux, je sais les faire doux, son numéro de portable, son facebook, son adresse, celle de sa mamie gâteau…
Trop top! Je n’ai plus que l’embarras du choix.
A moins que je fasse d’une pierre deux coups? La greluche fluette et son aïeule?
Moui… Bon plan! Je suis très fort dans les plans de dernière minutes.
« Au revoir miss, à plus tard »
Et je me suis farci la grand mère!
Trop facile… Moi gros, poilu, laid, je me suis fait passer pour la gosse, tranquille, caché derrière la porte. Elle n’a rien vu venir…
Et je me suis régalé!
Les femmes de cette famille doivent faire des enfants jeunes, elle était tout à fait comestible cette mamie!!!
Je me la suis faite et je me suis installé dans sa vie, sa maison, son lit.
Oui! Tranquille… Je pourrais m’habituer au confort. Moi qui brule la vie par les deux bouts, qui tire le diable par la queue à longueur de temps… Là je me suis installé et j’ai tranquillement attendu que le dessert vienne à moi.
Et le dessert n’a pas tardé. Et je me suis régalé.
Tout d’abord en me faisant passer pour la mémé. Oui, j’ai osé!
J’ai fait marcher la mignonne, elle s’est laissée embobiner. Elle a mis du temps pour remarquer la supercherie, oui… Aucune méfiance.
Et je me suis régalé. A peine si j’ai regretté, une proie aussi jeune…
Voilà, voilà, ami chasseur, pourquoi je me sens lourd ce soir.
J’ai le ventre bien tendu, bien plein, j’ai bien mangé, bien profité…
Il ne me reste plus qu’à digérer.
(illustration de Victor)