071 – Fiction

De : Anne

Soupir… Cette période de vêlage est si éprouvante… Si peu de sommeil. Et cette façon de faire de l’élevage est si exigeante… Les bêtes sont bien traitées et la production de qualité. C’est un vrai plaisir de voir la satisfaction des clients mais la vente directe prend tant de temps…

Bob a dit qu’il venait aujourd’hui pour me faire des propositions. Une paire de bras supplémentaire? Il faudra qu’il soit motivé! Faire vivre deux personnes sur ces terres c’est possible mais pas gagné.

Soupir… Si peu de sommeil mais il passe souvent en ce moment. Le véto.

Soupir. Le véto. Franck.

Avec Bob à mes cotés peut être aurais je la force?

D’être moi? Complètement?

Le chien alerte. Voilà Bob.

Il a toujours cette vieille caisse pourrie. C’est bon signe je trouve. Il ne dépense pas pour la frime…

Mince alors!!! Il n’est pas seul! Je ne l’avais à peine vue, elle est minuscule à ses cotés. Elle semble intimidée.

Bob est heureux, je le vois dans son attitude. Droit, fier… Sourire. Un vrai mec!

C’est qu’il n’a jamais rêvé du véto, lui…

C’est marrant comment il la traite… Il la regarde avec des yeux de merlan frit. La tient délicatement par le coude. On dirait qu’il n’ose pas la toucher! Qu’est ce que c’est que ce…

Oh, oui, je suis intéressé!!!

Par le retour de Bob. Par son projet de potager en permaculture. Permaculture? Le « parisien », il sait ce que c’est?

Il a lu, beaucoup. Il a fait deux MOOC aussi. Gni? MOOC?

Y’s’MOOC? Un sur la permaculture, en sur la gestion du paysage… Je glousse bêtement, soulagé. Je ne serais plus seul sur la terre de nos parents.

Tiens, elle parle. Doucement. Elle lui dit qu’elle aimerai… S’il n’y voit pas d’inconvénient, participer. La ferme est très belle et a « du potentiel ». Avant d’être… Ce qu’elle est actuellement, elle a fait des études. Un peu, dans hostellerie. Elle se verrait bien tenir une chambre d’hôtes. Elle lève vers lui des yeux pleins d’espoir. Oula!!! Il fond…

A quoi ils jouent ces deux là?

Le chien balance la queue… Assis aux pieds de Sandy qui sourit. Bob rayonne depuis qu’il l’a emmenée faire le tour de la ferme. Elle les joues toutes roses et Franck a accepté une bière après avoir sorti le veau de la « Maïté ». Il est assis à coté de moi. Il n’a pas retiré sa jambe quand je me suis assis à sa droite. Il m’a dit très gentillement que j’avais un drôle d’air. Je lui ai répondu que j’étais fatigué, fatigué mais heureux.

Et c’est vrai.

Belle journée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *