065 – Il était une fois trois évêques

De Michel Dubois

Je suis châtelain.
De la terrasse de mon château de Saint Aignan, je contemple la vallée du Cher.
Je contemple la vallée du Cher, mais je ne suis pas châtelain.
Non, le château n’est pas ma propriété mais les souvenirs qui m’apparaissent sont bien à moi.
Il est 16h30.
C’est la sortie de l’école.
J’enfourche mon vélo et accompagné de un ou deux copains, je rentre chez mes parents, un peu plus loin, là-bas, dans la commune voisine de Noyers.
Evidemment, le trajet passe devant l’Ile-plage.
Quand on a onze ou douze ans, peut-on passer devant l’Ile-plage sans nous y arrêter pour découvrir…je ne sais quoi !
Nous l’avons tellement explorée qu’il n’y a plus rien pour nous surprendre.
Mais cet instant est à nous : plus l’école et pas encore les parents.
Bien sûr, il y a le gardien à l’entrée mais nous déjouons toujours sa surveillance et même lorsqu’il nous a repérés, un buisson ou un arbre nous dissimule à sa vue.
Nous faisons une partie de cache-cache sur un terrain immense.
Nous avons toujours gagné !
Gagné face à un monsieur déjà vieillissant qui, avec une autorité bienveillante, tentait de contenir notre trop-plein de dynamisme et d’espièglerie.
Aujourd’hui, de la terrasse du château, je vois la route qui s’élance du pont jusqu’à la forêt.
Un ruban noir rectiligne que nous parcourions – enfin ! – jusqu’à notre maison.
Au loin, le moulin à vent, planté sur sa colline, semble attendre le vent.
Un vent qui viendra peut-être, qui viendra sûrement, mais à quoi bon, il n’a plus d’ailes.
Il ressemble à un gros oiseau un peu pataud qui espère agiter de nouveau ses abattis et retrouver son âme…et celle d’un meunier.
Du regard, je cherche près du Cher et des jardins familiaux du château – qui ont fait le bonheur des maraîchers et des horticulteurs amateurs – le point de rencontre des trois évêques du Berry, de l’Orléanais et de la Touraine.
Ces trois provinces avaient leurs confins à cet endroit précis, aussi les évêques s’installaient à la même table…mais chacun sur son territoire !
AINSI SOIT-IL

Michel Dubois 11/02/2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *