034 – Les perces neiges de la sorcière

De : maud

C’est un kilomètre carré… ou peut être pourrions nous dire un mètre carré…voir un centimètre carré…enfin c’est un tout petit lopin de terre sur lequel je ne voudrais  remarcher… un petit endroit sur le bas côté, dans la campagne de Savigny sur Braye.
Je me promenais avec mon enfant d’un an et quelques mois, on s’en allait, marchant à petits pas lors d’une après midi de janvier ensoleillée.
On en profitait pour observer la nature, on chantait, on était gaies….joyeuses , heureuses…
Sur notre chemin, nous sommes tombées nez à nez avec un petit mètre carré de perce-neige d’un blanc immaculé….Si fragiles! (Je trouve d’ailleurs toujours ça stupéfiant de voir de si petites fleurs pousser la terre pour éclore).
Alors je me suis baissée pour en cueillir une, deux..une petite poignée pour ma fille adorée.
Ce tapis de perce-neige avait poussé sur le bas côté de la route(public), en face d’une maison habitée par une « vieille dame »…. vous savez, une célibataire endurcie, une solitaire….Celle qui ne sort que rarement de chez elle…celle chez qui les poules rentrent dans le domicile, et surveille tes moindres allées et venues…
Je connaissais la réputation de cette voisine envahissante et pourtant je me suis aventurée juste en face de sa fenêtre….sans la moindre crainte, sans penser à ses remontrances..Bien m’en a pris!
La voilà qui sort, dans un accoutrement proche de celui des vamps (avec l’accent qui va avec, la démarche et l’apparence), nous interpellant d’un :
« Je ne voudrais pas me fâcher mais tout de même , ces fleurs nous appartiennent!! »
Abasourdie, je n’ai su quoi penser, je lui ai répondu que le bord de route était à tout le monde et que si ça lui coûtait  de voir une petite cueillir un perce neige ou deux, il fallait qu’elle revoit sa courtoisie…
Comme à son accoutumée, la vieille sorcière s’est rebiffée…a ,un monologue engagé pendant que gentiment avec mon bébé, je m’éclipsais…laissant s’échapper du creux de ma main quelques perces neiges ramassés..
Cette vieille dame, je n’aime pas trop la rencontrer…de ce jour, je l’ai baptisée…C’est une sorcière aux mauvaises manières qui garde attentivement un petit mètre carré de perces neiges…..