019 – LE LAVOIR DE CELLE

De : BEDIER MARTINE

Charmant lavoir que celui de Cellé joliment fleuri, il est alimenté par le ruisseau de la gravelle qui se jette dans la Braye à la frontière entre le Loir et Cher et la Sarthe.

Poussez la porte et vous entrez dans un cadre de fraîcheur et de tranquillité.

A votre disposition pour votre lessive, restent deux « carrosses » ou « baquets » ou « triolo » ou « agenouilloirs » plus communément appelées caisses à laver.

Cette dernière garnit d’un coussin ou de paille permettait aux lavandières de s’agenouiller et de faire leur lessive au sec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *