019 – LE LAVOIR DE CELLE

De : BEDIER MARTINE

Charmant lavoir que celui de Cellé joliment fleuri, il est alimenté par le ruisseau de la gravelle qui se jette dans la Braye à la frontière entre le Loir et Cher et la Sarthe.

Poussez la porte et vous entrez dans un cadre de fraîcheur et de tranquillité.

A votre disposition pour votre lessive, restent deux « carrosses » ou « baquets » ou « triolo » ou « agenouilloirs » plus communément appelées caisses à laver.

Cette dernière garnit d’un coussin ou de paille permettait aux lavandières de s’agenouiller et de faire leur lessive au sec.