017 – la campagne des bouquinistes

De : geffroy

Un magasin de livres d’occasion ajoute une dimension autre à la localité où il se situe, surtout à la campagne où l’espace se prête évidemment mieux à la lecture et à la méditation. J’ai connu Trôo par les pages jaunes, à la recherche des bouquinistes. Je suis arrivé avec mon van au mois d’aout 2017 et j’ai fait une trouvaille inoubliable, dans un rayon près du sol, assez poussiéreux il faut le dire : l’édition des Oeuvres de Saint-Just par Dionys Mascolo en 1946 ; lors d’un second passage, j’y découvrais aussi un fameux recueil d’articles de la féministe libertaire Annie Lebrun.

En demandant si on pouvait louer des caves d’habitation pendant l’hiver, la tenancière du petit bistrot estival de la cave du vigneron m’a gracieusement mis en relation avec des résidents chez qui j’achève mon séjour. En bref, tout un poème !