133 – Chaumont-sur-Loire et ailleurs …

De Filo

Le km2 idéal, c’est le kaléidoscope de nos rencontres, celles d’Hélène, de Gatien, Louis et les autres ; de nos endroits secrets (sauf les coins à champignons…) que l’on veut bien vous dévoiler avec une pointe de timidité (Saurez-vous y porter l’intérêt qui nous anime ?) ; de nos lieux de vie avec les amis, les connaissances qui partagent le même air, les mêmes couleurs de la Loire ou celles des landes de Sologne…
Le km2 idéal, ce n’est pas le sectarisme ou l’égoïsme d’un bout de village, c’est surtout la convivialité, l’humanité du partage, d’un regard même modeste sur un bâti bien abîmé, un chemin oublié, une tradition qui prête à sourire…
Des souvenirs aussi. Ceux du temps passé et ceux que les enfants se fabriquent déjà comme Adèle et Milo !
Si Petra et Iguaçu étaient en Loir et Cher, ils seraient aussi mon km2 idéal.
Mathieu, vous nous avez imposé de notre plein gré, un exercice facile et difficile à la fois. Faire un choix !
Le choix du km2 est difficile car on a peur de trop privilégier un endroit, un souvenir ; d’en oublier un autre viscéral ; d’être ridicule…
Le choix du km2 est facile car c’est justement l’endroit où je vis, ici et maintenant…